LONDRES

Les soins primaires en Angleterre

Royaume-Uni
Santé
10 délégués
Fevrier 2020
Du 3 au 7 février 2020, une délégation de 10 experts Kazakhs sont partis à la découverte du système de soins primaires en Angleterre.
Alliant des représentants du Ministère et des responsables de Centre de soins primaires régionaux, cette délégation avait pour mission d'identifier les bonnes pratiques anglaises susceptibles d'être transposées au Kazakhstan.

Au cours de cinq journées de formation intensives, les délégués ont développé une vision globale de l'organisation des soins primaires en Angleterre. Deux experts du Royal College of General Practitioners leur ont présenté les enjeux actuels des soins primaires au Royaume Uni, et notamment les réorganisations nécessaires pour faire face au vieillissement de la population, au suivi des pathologies chroniques et aux tensions démographiques qui pèsent sur les médecins généralistes.

Le Docteur Nav Chana, Directeur de l'Association for Nationale pour les Soins Primaires a partagé avec les représentants Kazakhs les retours d'expérience des réseaux de soins expérimentés en Angleterre depuis 2015. Ses conseils pour réussir à coordonner les différents acteurs de soins sont précieux pour permettre aux délégués de remplir leur mission.

Emilie Lebée-Thomas, Directrice des programmes internationaux de Dialog Health a animé plusieurs sessions en analysant la structure du système de santé anglais et en identifiant les éléments transposables dans un autre contexte. Elle a notamment présenté un panorama des solutions technologiques susceptibles de répondre aux enjeux de santé publique au Kazakhstan. En effet, le recours aux solutions digitales peut permettre d'assurer une permanence médicale dans les zones rurales et avec une couverture médicale réduite.

La visite d'un cabinet de médecin généraliste à Kensington a permis un échange riche. La découverte de la base de données du NHS, qui permet de gérer des cohortes de patients chroniques localement de manière simplifiée a séduit les délégués Kazakhs. Aujourd'hui, un cabinet de General Practice regroupe toute une équipe en plus des médecins généralistes, dont des infirmiers, des assistants sociaux chargés de la coordination des parcours de soins ou des pharmaciens cliniciens.

Ce programme de formation a permis aux délégués de récolter un ensemble d'informations pratiques qui a servi de base au rapport qu'ils ont rédigé pour le Ministre de la Santé du Kazakhstan dans le cadre du programme de transformation financé par la Banque Mondiale.
Inscrivez vous à notre newsletter
Une fois par mois, restez informé de l'actualité de nos voyages d'étude santé et médico-social.
En cliquant sur le bouton vous acceptez nos termes et conditions.
Photos
Voyages d'étude récents